Difference between revisions of "lrep:AusgangslageMotivation/fr"

From eHealth Suisse
Jump to: navigation, search
[unchecked revision][unchecked revision]
m (Situation initiale et motivation)
m (Situation initiale et motivation)
Line 5: Line 5:
 
Par ailleurs, le logiciel récepteur doit pouvoir, si nécessaire, traiter les données structurées sous forme électronique. Le traitement électronique ultérieur des données permet au récepteur d’attribuer automatiquement les valeurs de laboratoire au bon patient et rend possible le lancement automatisé de processus tels que les alertes en cas de résultats pathologiques ou la représentation de l’évolution des valeurs de laboratoire sous forme de courbe.  
 
Par ailleurs, le logiciel récepteur doit pouvoir, si nécessaire, traiter les données structurées sous forme électronique. Le traitement électronique ultérieur des données permet au récepteur d’attribuer automatiquement les valeurs de laboratoire au bon patient et rend possible le lancement automatisé de processus tels que les alertes en cas de résultats pathologiques ou la représentation de l’évolution des valeurs de laboratoire sous forme de courbe.  
  
Les travaux préalables tirés des formats d’échange déjà disponibles dans les laboratoires ([[Ehscda:CDA-CH-LRPH_(specification-de)|résultats électroniques de laboratoire soumis à déclaration  (CDA-CH-LRPH)]], [[Ehscda:CDA-CH-LRTP_(specification-de)|résultats électroniques de laboratoire dans le processus de transplantation (CDA-CH-LRTP)]] et [[Ehscda:CDA-CH-LRQC_(specification-de)|résultats électroniques de laboratoire pour le contrôle de la qualité(CDA-CH-LRQC)]]) sont réutilisés dans le présent format d’échange. Ce procédé assure aux fabricants de logiciels un degré élevé de réutilisation des investissements déjà réalisés.
+
Les travaux préalables tirés des formats d’échange déjà disponibles dans les laboratoires ([[Ehscda:CDA-CH-LRPH_(specification-de)|résultats électroniques de laboratoire soumis à déclaration  (CDA-CH-LRPH)]], [[Ehscda:CDA-CH-LRTP_(specification-de)|résultats électroniques de laboratoire dans le processus de transplantation (CDA-CH-LRTP)]] et [[Ehscda:CDA-CH-LRQC_(specification-de)|résultats électroniques de laboratoire pour le contrôle de la qualité(CDA-CH-LRQC)]]) sont réutilisés dans le présent format d’échange. Ce procédé assure aux fabricants de logiciels un degré élevé de réutilisation des investissements déjà réalisés.<br />
 
 
 
La proposition de mise en œuvre adoptée au sein du comité de pilotage d’« eHealth Suisse » prévoit un format d’échange unique pour les informations mentionnées ici. Il sera alors possible de soutenir l’échange de ces informations entre toutes les personnes et institutions participantes.<br />
 
La proposition de mise en œuvre adoptée au sein du comité de pilotage d’« eHealth Suisse » prévoit un format d’échange unique pour les informations mentionnées ici. Il sera alors possible de soutenir l’échange de ces informations entre toutes les personnes et institutions participantes.<br />
 
Par ailleurs, les documents élaborés selon ce format d’échange sont adaptés à un archivage dans le DEP.<br />
 
Par ailleurs, les documents élaborés selon ce format d’échange sont adaptés à un archivage dans le DEP.<br />

Revision as of 12:38, 16 August 2018

Dieses Material ist Teil

des Leitfadens cda-ch-lrep.

  • Direkt im Wiki geändert werden sollten Schreibfehler, ergänzende Hinweise.
  • Offene Fragen, die der Diskussionen bedürfen, sollten auf der Diskussionsseite aufgenommen werden.
  • Liste der Seiten dieses Leitfadens: hier, Liste der Seiten, in denen dieses Material verwendet (transkludiert) siehe hier .

Situation initiale et motivation

Dans le cadre du dossier électronique du patient, les rapports de laboratoire destinés à des clients tels que les médecins ou les hôpitaux devront, d’une part, présenter une mise en page uniforme afin que les professionnels de la santé puissent obtenir, rapidement et indépendamment du laboratoire rédigeant le rapport, des informations au sujet des résultats des examens. Les résultats électroniques de laboratoire doivent, d’autre part, être conçus de sorte à répondre aux besoins individuels des laboratoires qui les émettent (Corporate Identity). Il est possible de répondre à ces deux exigences au moyen de feuilles de style XML. L’élaboration de telles feuilles de style est déterminée par les directives de W3C (voir https://www.w3.org/Style/XSL/) et cette thématique n’est pas abordée dans le présent document.

Par ailleurs, le logiciel récepteur doit pouvoir, si nécessaire, traiter les données structurées sous forme électronique. Le traitement électronique ultérieur des données permet au récepteur d’attribuer automatiquement les valeurs de laboratoire au bon patient et rend possible le lancement automatisé de processus tels que les alertes en cas de résultats pathologiques ou la représentation de l’évolution des valeurs de laboratoire sous forme de courbe.

Les travaux préalables tirés des formats d’échange déjà disponibles dans les laboratoires (résultats électroniques de laboratoire soumis à déclaration (CDA-CH-LRPH), résultats électroniques de laboratoire dans le processus de transplantation (CDA-CH-LRTP) et résultats électroniques de laboratoire pour le contrôle de la qualité(CDA-CH-LRQC)) sont réutilisés dans le présent format d’échange. Ce procédé assure aux fabricants de logiciels un degré élevé de réutilisation des investissements déjà réalisés.
La proposition de mise en œuvre adoptée au sein du comité de pilotage d’« eHealth Suisse » prévoit un format d’échange unique pour les informations mentionnées ici. Il sera alors possible de soutenir l’échange de ces informations entre toutes les personnes et institutions participantes.
Par ailleurs, les documents élaborés selon ce format d’échange sont adaptés à un archivage dans le DEP.